Quel équipement est nécessaire pour faire du paddle ?

Si vous souhaitez vous adonner à une activité de plein air, vous pouvez vous orienter vers des sports nautiques et notamment le SUP. Cette activité compte parmi les plus réputées. Pour bien vous lancer, nous vous proposons de découvrir l’équipements de paddle à prévoir afin d’assurer une bonne pratique et surtout une bonne sécurité.

En effet, si la pratique nécessite l’acquisition d’une planche et d’une pagaie, à ces équipements de base s’ajoutent généralement d’autres accessoires pour des sensations uniques de glisse sur l’eau. Mais, la sélection dépend de la planche pour laquelle vous vous positionnez entre paddle gonflable et planche rigide.

Dans cet article, nous ferons le point sur les équipements paddle dont vous devez absolument disposer avant de partir à l’aventure et surfer les vagues.

Equipements paddle : les indispensables

Pour pratiquer du paddle, il faut absolument posséder : une planche, une pagaie, des ailerons, un leash, une combinaison et un kit de réparation. Certains modèles de paddle gonflable sont vendus en pack très complet avec beaucoup d’équipement compris:

Exemple:

Mais ce n’est pas le cas de tous les modèles. Quoiqu’il en soit, voici la liste des équipements paddle essentiels à une bonne pratique.

Planche

En règle générale, la planche de paddle est plus longue et plus large qu’une planche de surf. La planche de SUP peut mesurer de 2,2 à 4,5 mètres de long et peser jusqu’à 25 kg pour un volume de 250 L. S’il existe dans le commerce deux variétés (paddle gonflable et planche rigide), le choix d’un modèle tient compte non seulement du profil de l’utilisateur, mais également de la discipline de SUP pratiquée : randonnée, yoga, fitness, supsurf, downwind, race, etc.

Si vous débutez, nous vous recommandons de choisir une planche de paddle gonflable. Dans notre guide, nous vous présentons les meilleures marques et vous proposons également pour chacune, les modèles les plus adéquats selon votre pratique:

gamme paddle gonflable

Pagaie

Contrairement au surf, le paddle se pratique avec une pagaie. Ainsi, le choix d’une pagaie de paddle revêt un certain intérêt. Deux types de pagaie sont disponibles : pagaie fixe et pagaie réglables. Les modèles fixes conviennent particulièrement à un public initié tandis que ceux réglables sont davantage adaptés aux débutants.

Le choix d’une pagaie dépend aussi de la discipline de SUP pratiquée. Ainsi, s’il est recommandé d’utiliser une pagaie réglable pour faire de la randonnée ou du fitness, l’utilisation d’une pagaie fixe serait beaucoup plus opportune en race ou en supsurf.

Si vous recherchez des pièces compactes pour une meilleure prise en main, optez pour les pagaies (fixes ou réglables) démontables à deux ou trois parties.

Ailerons

Les ailerons favorisent une bonne stabilité de la planche sur l’eau. Il en existe en plastique, en fibre de verre et en carbone. Les moins chers étant les modèles en plastique et les plus onéreux, ceux en carbone. De plus, en fonction du programme de SUP que vous pratiquez, le type d’aileron ne sera pas forcément le même. En effet, quatre gammes d’ailerons sont proposées : keel, big nose, sprint, et tracker (ou aileron sabre).

Leash

Le leash est en réalité un cordon qui relie le rameur à sa planche.

Ainsi, en cas de chute, vous ne risquez pas de la perdre dans les vagues. La réglementation sur la pratique du SUP fait obligation aux pratiquants de l’utiliser sur tous types de plans d’eau (sauf en rivières), quelle que soit la discipline que vous pratiquez.

Cependant, le leash peut se rompre en cas de chute. Pour éviter que cela ne se produise, il faut veiller à l’entretenir régulièrement.

Combinaison et protection thermique

combinaison paddleAvant d’aborder les vagues, le rameur doit s’assurer de porter une combinaison adaptée pour le paddle. En règle générale, le choix d’une tenue dépend de la température de l’eau et de l’air, mais également de la discipline pratiquée. Ainsi, vous devrez soit enfiler une combinaison thermique en néoprène (si l’eau est à moins de 24 °C) soit porter tout simplement un short de bain ou maillot de bain, un longjohn en néoprène ou un blouson léger si les conditions s’y prêtent : eau à plus de 24 °C, temps calme, etc.

Dans tous les cas, il faut veiller à ce que le vêtement vous protège suffisamment du soleil d’autant qu’on passe en principe plus de temps en dehors de l’eau qu’immergé dans l’eau. Le port d’un bonnet en néoprène, de bottillons et de gants peut s’avérer indispensable en hiver. Misez davantage sur la combinaison intégrale par temps froid plutôt que pour un maillot de bain ou un haut en néoprène.

Kit de réparation

Un kit de réparation est un équipement absolument indispensable. En effet, vous n’êtes pas à l’abri de surprises une fois sur les lieux. Par exemple, il peut arriver que votre paddle gonflable soit percé ou encore que votre leash se casse après une chute assez impressionnante dans l’eau. Dans ce cas, il vous faudra très vite trouver une solution. C’est là tout l’intérêt d’une trousse de premier secours. Il faudra prévoir du scotch alu, des ciseaux, un leash de secours et éventuellement des ailerons de rechange.

Quels équipements pour quelle pratique ?

Pour pratiquer le SUP, vous pourrez être obligé de vous procurer une pompe ou une lampe frontale (lampe torche), un gilet de sauvetage.

Pompe

Les personnes qui sont plus portées vers un paddle gonflable sont tenues de se procurer une pompe. La pompe permet de gonfler et aussi éventuellement de dégonfler votre planche. La qualité de la pompe va déterminer la rigidité du paddle, mais également conditionner l’expérience de navigation sur l’eau. En effet, avec une planche qui n’est pas bien gonflée, vous risquez de vous retrouver plus souvent à l’eau que debout en équilibre sur votre planche. Il est recommandé de faire le choix d’une pompe électrique paddle haute pression pour un gonflage optimal jusqu’à la pression indiquée.

Gilet de sauvetage

Le gilet de sauvetage est un équipement qui peut s’avérer nécessaire, voire indispensable pour pratiquer le SUP en toute sécurité. Il est généralement conseillé aux personnes qui ne savent pas nager.

De même, tout pratiquant de SUP doit se munir d’un gilet de sauvetage pour surfer les vagues par mauvais temps.

Siège

Si il ne s’agit pas là d’un accessoire indispensable, un siège pour paddle peut apporter un grand confort si votre objectif est de faire des balades tranquilles sur l’eau.

Certaines marques comme les paddles Zray disposent d’anneaux permettant de fixer facilement un siège et transformer ainsi son paddle en une forme de kayak gonflable.

Lampe torche

Si vous envisagez pratiquer du SUP la nuit, il est nécessaire de vous équiper d’une lampe frontale. Il existe une large diversité de lampes frontales : lampe frontale puissante, lampe frontale LED rechargeable et lampe frontale hybride. Le rameur a le choix entre deux modes de fonctionnement : à piles et avec batterie. La technologie à batterie est moins performante que le système à piles.

Votre choix doit également prendre en compte la puissance, la largeur de faisceau et la distance d’éclairage. En règle générale, plus la lampe possède de lumens, plus elle est puissante et performante. De plus, il faut vérifier l’autonomie de la lampe frontale si vous ne voulez pas subir des désagréments au cours d’une randonnée.

Les autres équipements utiles pour pratiquer le SUP

En dehors des équipements indispensables, certains accessoires peuvent être très utiles pour bénéficier d’une expérience de glisse tout à fait inédite sur l’eau. Il s’agit pour l’essentiel de : caméra, casque, lunettes de soleil, gourde ou poche d’eau, téléphone équipé d’une coque résistante à l’eau, anti-insecte, appareil photo, GPS, radio, boussole flottante, sangle de support SUP, chapeau, sandales, sifflet de secours, crème solaire (indice 50), baume à lèvres (indice 15), etc.

Selon le type de planche (paddle gonflable ou planche rigide), il vous faudra prévoir:

  • un sac de transport,
  • des sangles,
  • des barres de toit
  • ou un charriot.

Le charriot vous permettra de transporter une planche rigide de la voiture jusqu’à l’eau. C’est un must have surtout si vous avez un petit gabarit ou si vous envisagez partir en randonnée avec les enfants.

Le confort n’ayant pas de prix, optez pour un wax ou un pad. Ces deux solutions vous permettent de ne pas glisser sur la planche.

Le wax, c’est en quelque sorte de la cire. Il faut l’appliquer juste à l’endroit où vous positionnez vos pieds. Toutefois, pour maintenir le bon état de votre planche, il faut régulièrement procéder à l’entretien. Le pad quant à lui est un tapis antidérapant collant qui devrait davantage faire le bonheur des pratiquants de fitness ou de yoga.

Autres articles sur le sujet:

Laisser un commentaire